Main navigation French

Canadian Public Health Association

 -

Des conversations à normaliser : amener la santé publique, la sécurité publique et les communautés à renforcer les capacités d’adoption d’une démarche de santé publique à l’égard de la consommation de substances

L’ACSP a obtenu des fonds du Programme sur l’usage et les dépendances aux substances de Santé Canada pour mener un projet de renforcement des connaissances et des capacités des décideurs et décideuses, des intervenant·es de la santé et des services sociaux, de la sécurité publique et des communautés en vue d’appliquer une démarche de santé publique à l’égard de l’usage de substances.

Le principal objectif de ce projet est de renforcer les connaissances des communautés et leurs capacités d’application d’une démarche de santé publique à l’égard de l’usage de substances. Cela se fera en collaborant avec des personnes ayant une expérience vécue de l’usage de substances, un éventail de professionnel·les et des organismes associatifs de tout le Canada.

Dans le cadre de ce projet, l’ACSP a créé un centre national bilingue de ressources en ligne sur l’usage de substances : le Centre canadien d’échange de connaissances et de ressources sur l’usage de substances (CRUS). Le CRUS propose une série d’outils et de ressources organisés et préparés pour vous aider à appliquer une démarche de santé publique à l’égard de l’usage de substances dans votre milieu. 

Le site vise à faciliter l’apprentissage des praticien·nes, des planificateurs et planificatrices de programmes, des responsables des politiques, des pairs aidant·es et d’autres professionnel·les. Vous pouvez créer un compte gratuit sur le site Web du CRUS pour être informé·e des nouvelles ressources ajoutées dans le site, mettre en signet les plus pertinentes pour vous et sauvegarder des critères de recherche particuliers pour votre prochaine visite.

Toutes sortes de sujets sont abordés dans le CRUS, dont la réduction des méfaits, la prévention et la promotion de la santé, la justice, la sécurité publique, des ressources créées par des personnes ayant une expérience vécue de l’usage de substances, et plus encore. Servez-vous de l’outil « Trouver une ressource » pour parcourir le CRUS par sujet, par type de ressources ou par source.

Pour être informé·e des dernières ressources ajoutées dans le CRUS et des nouvelles possibilités d’apprentissage, abonnez-vous à notre infolettre bimensuelle

Infolettre de la CRUS

 

Partenaires du projet

ACEPA (Association communautaire d’entraide par les pairs contre les addictions) : L’ACEPA est un chef de file national dans le domaine de la stigmatisation, de ses effets sur les personnes faisant usage de substances ou ayant un trouble de consommation de substances, et des façons de repérer et de corriger les exemples de stigmatisation ancrée dans les systèmes organisationnels. En employant des spécialistes en la matière ayant une expérience vécue, l’ACEPA travaille avec des organismes à faire de la sensibilisation sur l’usage de substances, la stigmatisation liée aux troubles de consommation de substances et l’utilisation d’un langage axé sur la personne pour réduire la stigmatisation et la discrimination.

  • Rôle de l’ACEPA dans ce projet

    En 2022, l’ACSP et l’ACEPA ont signé un protocole d’entente pour officialiser leur collaboration. Les membres des équipes de projet sur l’usage de substances de l’ACEPA et de l’ACSP se sont engagés à se réunir aux deux semaines tout au long du projet « Des conversations à normaliser » pour créer des initiatives communes et collaborer à l’élaboration de ressources. Ce partenariat est essentiel au but du projet, soit d’appliquer une démarche de santé publique à l’égard de l’usage de substances éclairée par le savoir-faire de personnes ayant une expérience vécue.

Partenaires de la mobilisation communautaire

Mainline Needle Exchange (Nouvelle-Écosse) : Cet organisme de promotion de la santé du centre d’amitié autochtone Mi’kmaw se consacre à aider les personnes qui font usage de drogue (PFUD) au moyen de programmes de réduction des méfaits. Il a pour mission de réduire l’acquisition et la transmission du VIH et de l’hépatite B et C, de faire de la sensibilisation aux problèmes sociaux et de santé que connaissent les PFUD et d’aider les personnes faisant ou ayant fait usage de drogue par l’éducation, le soutien et l’autonomisation.

Manitoba Harm Reduction Network (Manitoba) : Le MHRN travaille à assurer un accès équitable et des changements généralisés et à réduire la transmission des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) par la revendication, la réflexion, la sensibilisation, la recherche et l’établissement de liens. Il s’y prend en exploitant dans la province plusieurs réseaux de réduction des méfaits dirigés par les pairs qui offrent des services, font de la sensibilisation et du plaidoyer et organisent des activités pouvant intéresser leurs communautés particulières.

Stratégie antidrogue de Thunder Bay (Ontario) : Cette initiative a pour mission de créer et de mettre en œuvre pour la ville, le district et la région de Thunder Bay une stratégie antidrogue qui reflète les besoins et les forces des citoyen·nes. La stratégie sera axée sur des approches non cruelles qui abordent les causes et les conséquences des méfaits associés à l’usage de substances. Elle a pour vision d’améliorer la santé, la sécurité et le bien-être de l’ensemble des citoyen·nes en collaborant à réduire les méfaits liés à l’usage de substances.

  • Rôles dans ce projet

En 2021, l’ACSP a dialogué avec des résident·es, individuellement ou au sein d’un groupe thématique, pour mieux comprendre l’éventail et la disponibilité des services d’usage de substances dans chaque communauté, explorer ce que les communautés aimeraient voir pour mieux soutenir les personnes faisant usage de drogue et décider de la suite des choses pour combler l’écart entre l’état actuel et l’état désiré d’une démarche de santé publique à l’égard de l’usage de substances. Ce dialogue a inclus 26 personnes de la région de Dartmouth, 23 du Manitoba et environ 40 de Thunder Bay. Au printemps 2022, l’ACSP a organisé des forums d’échange de connaissances dans chaque communauté pour réunir des personnes faisant usage de drogue, des intervenant·es allié·es de la santé et des services sociaux et des secouristes opérationnel·les afin de lancer des idées sur les façons pour le projet de répondre aux besoins jugés prioritaires dans chaque communauté. Ces forums contribueront à éclairer le travail futur du projet.
 

Apprentissage en ligne

 Vous pouvez vous créer un compte sur le site d’apprentissage de l’ACSP pour avoir accès à des cours en ligne gratuits. Voici les cours actuellement disponibles dans le cadre du projet « Des conversations à normaliser » :

  • Cannabases : série de cours d’introduction en ligne
    Dans cette série de cours d’introduction, vous explorerez selon une démarche de santé publique les bases de la plante et des produits du cannabis, les différentes méthodes de consommation et les différentes raisons pour lesquelles on consomme du cannabis. Une liste de liens vers des ressources de réduction des méfaits axées sur le cannabis est également disponible à la fin de la série de cours. Il faut prévoir 1 à 2 heures pour suivre la série au complet.

Webinaires

Soyez des nôtres pour cette série de webinaires où nous discutons de thèmes actuels et émergents liés à l’usage de substances. Cette série s’adresse principalement aux professionnel·les qui travaillent à protéger et à promouvoir la santé, le bien-être et la sécurité des personnes faisant usage de substances.

Au-delà des préjugés En avril 2022, l’ACSP et le CRUS ont présenté un webinaire articulé autour d’une vidéo animée, Beyond Stigma, réalisée par Subject Matter Health Research Lab en 2022 et a inclus une conversation, avec les membres de l’équipe de création de la vidéo, sur les réalités et les impacts de la stigmatisation associée aux opioïdes et les moyens de la transcender.

 

Visionnez d'autres webinaire du CRUS

 


Retour aux projets