Main navigation French

Canadian Public Health Association

Déclaration de condoléances et d’appui aux victimes et aux survivants de l’ancien pensionnat autochtone de Kamloops

Lieu

Ottawa (Ontario)


En ces jours particulièrement douloureux pour les familles, les familles élargies, les proches aidants et les amis des 215 enfants autochtones dont les dépouilles ont été découvertes sur le terrain de l’ancien pensionnat autochtone de Kamloops, l’Association canadienne de santé publique (ACSP) transmet ses plus sincères condoléances. Le système des pensionnats autochtones représente la période la plus sombre de l’histoire des peuples autochtones au Canada; il a laissé un héritage de racisme systémique qui perdure encore aujourd’hui dans notre société. L’ACSP appuie entièrement les communautés autochtones et se joint à leurs appels à l’accélération du processus de recherche et de protection des autres sites d’inhumation, pour que les victimes des politiques et des actions génocidaires du Canada envers les peuples autochtones puissent retrouver la dignité qui leur a été refusée de leur vivant.

L’ACSP continuera de préconiser et d’appuyer des mesures délibérées, cohérentes et intentionnelles pour changer les lois, les politiques et les pratiques qui ont donné lieu au racisme anti-autochtone systémique et flagrant et aux violations des droits humains des peuples autochtones.

La nécessité d’agir contre la stigmatisation, le racisme et la suprématie blanche n’a jamais été aussi forte. En tant que professionnels de la santé publique qui croyons foncièrement à la justice sociale, nous avons chacun et chacune la responsabilité d’examiner nos propres gestes et convictions et de nous opposer activement au racisme – personnellement, dans nos organisations et dans nos communautés.

L’ACSP renouvelle son engagement à faire avancer la vérité et la réconciliation avec les peuples autochtones (Premières Nations, Inuits et Métis). L’Association reconnaît que c’est un processus continu et évolutif, et que toute interaction entre les personnes autochtones et non autochtones est une occasion de faire avancer la vérité et d’ouvrir la voie à la réconciliation. Elle s’engage à être un organisme qui intègre concrètement la vérité et la réconciliation dans son travail et s’efforce d’avoir avec les peuples autochtones des relations solides fondées sur le respect et la confiance mutuels.

Comme l’affirme la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, les Premières Nations, les Inuits et les Métis « ont subi des injustices historiques à cause […] de la colonisation et de la dépossession de leurs terres, territoires et ressources, ce qui les a empêchés d’exercer, notamment, leur droit au développement conformément à leurs propres besoins et intérêts ». C’est pourquoi tous les moyens possibles, financiers ou autres, devraient être déployés pour réparer les torts causés par le Canada.


Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec :
Danielle Tremblay, Gestionnaire des communications
Association canadienne de santé publique
Téléphone : 613.725.3769 poste 160
communications@cpha.ca

Au sujet de l’Association canadienne de santé publique :
Porte-parole national indépendant et défenseur fidèle de la santé publique, l’Association canadienne de santé publique parle au nom des individus et des populations avec tous les ordres de gouvernement. Nous préconisons l’équité en santé, la justice sociale et la prise de décisions éclairées par les données probantes. Nous misons sur le savoir, repérons et abordons les problèmes de santé publique, et relions diverses communautés de pratique. Nous faisons valoir la perspective et les données probantes de la santé publique auprès des chefs du gouvernement et des responsables des politiques. Nous sommes un catalyseur de changements qui améliorent la santé et le bien-être de tous.


Retour aux actualités