Main navigation French

Canadian Public Health Association

L’ACSP applaudit la décision du Tribunal canadien des droits de la personne reconnaissant la discrimination envers les enfants des Premières Nations

Lieu

Ottawa


OTTAWA (ONTARIO) – 28 janvier 2016 – L’Association canadienne de santé publique (ACSP) applaudit le Tribunal canadien des droits de la personne pour sa décision qui reconnaît le racisme systémique ayant mené à la discrimination à l’endroit des enfants des Premières Nations au Canada. « Nous nous réjouissons de la décision du Tribunal reconnaissant le financement inéquitable et insuffisant des services aux enfants des Premières Nations » dit Ardene Robinson Vollman, présidente du conseil d’administration de l’ACSP. « Il est temps à présent que toutes les parties agissent promptement mais avec prudence pour corriger la situation. »

L’ACSP félicite la Société de soutien à l’enfance et à la famille des Premières Nations du Canada et l’Assemblée des Premières nations, qui ont déposé une plainte contre le gouvernement fédéral du Canada en 2007 alléguant que les services sociaux à l’enfance dispensés aux enfants et aux familles des Premières Nations dans les réserves étaient déficients, inéquitables et discriminatoires. La décision du Tribunal reconnaît enfin et officiellement le traitement injuste des enfants des Premières Nations.

« Cette décision doit signaler le début d’un nouveau chapitre dans l’histoire canadienne, un chapitre qui honore et respecte les droits de la personne des enfants et des peuples des Premières Nations » dit la présidente désignée du c.a. de l’ACSP, Suzanne Jackson.

Le racisme a toutes sortes d’effets néfastes sur la santé, notamment par la défavorisation économique et sociale, le traumatisme socialement infligé et l’inadéquation des services sociaux et de santé. Les actions discriminatoires de notre gouvernement ont causé des souffrances indues aux enfants des Premières Nations dans les réserves, qui ont des résultats de santé très inférieurs à ceux des autres enfants au Canada.

L’ACSP croit foncièrement à une action soutenue pour améliorer l’équité en santé. L’Association et ses membres s’intéressent de plus en plus à explorer les voies qui relient la racialisation et la santé. L’ACSP travaille en partenariat avec d’autres organismes pour agir sur les obstacles structurels à l’équité en santé pour tous les Canadiens.

L’ACSP se réjouit de la Déclaration de la ministre des Affaires autochtones et du Nord et de la ministre de la Justice et procureure générale du Canada qui salue la décision du Tribunal et appuie la Société de soutien à l’enfance et à la famille des Premières Nations du Canada et l’Assemblée des Premières nations dans leurs appels à l’action au gouvernement fédéral dans ce dossier.


Pour plus de renseignements, veuillez communiquer avec :
Danielle Tremblay, Gestionnaire des communications
Association canadienne de santé publique
Téléphone : 613.725.3769 poste 160
communications@cpha.ca

Au sujet de l’Association canadienne de santé publique :
Porte-parole national indépendant et défenseur fidèle de la santé publique, l’Association canadienne de santé publique parle au nom des individus et des populations avec tous les ordres de gouvernement. Nous préconisons l’équité en santé, la justice sociale et la prise de décisions éclairées par les données probantes. Nous misons sur le savoir, repérons et abordons les problèmes de santé publique, et relions diverses communautés de pratique. Nous faisons valoir la perspective et les données probantes de la santé publique auprès des chefs du gouvernement et des responsables des politiques. Nous sommes un catalyseur de changements qui améliorent la santé et le bien-être de tous.


Retour aux actualités