Main navigation French

Canadian Public Health Association

Conseil d'administration

Président

Richard Musto, M.D., FRCPC

Présidente dÉsignÉe

Benita Cohen, inf. aut., M.Sc., Ph.D.

Administratrices

Katie-Sue Derejko, MSP, M.A., PGP
Caitlin Johnston, B.A., M. Sc.-SPP
Donika Jones, MSP, B.Sc., B.A.
Nancy Laliberté, Ph. D. (c), MSP
Sume Ndumbe-Eyoh, B. Sc. (Sp.), M. Sc. S.
Manasi Parikh, B.Sc.S.
Vamini Selvanandan, M.D., MSP, CCMF
Julie Stratton, B. Sc., M. Sc. S.
Ingrid Tyler M.D., CCMF, M.Sc.S., M.Ed., FRCPC

Richard Musto
Richard Musto, M.D., FRCPC
Médecin en santé publique et en médecine préventive récemment retraité d'Alberta Health Services, Richard est toujours passionné par son rôle de professeur de clinique au Département des sciences de la santé communautaire de l'Université de Calgary. Au début de sa carrière en santé publique, il était spécialiste en médecine communautaire à l'actuelle Direction générale de la santé des Premières Nations et des Inuits de Santé Canada; il a ensuite occupé une série de postes de médecin-hygiéniste dans les diverses incarnations des services de santé de l'Alberta. Au fil des ans, ses sphères de responsabilité ont englobé toute la discipline en se focalisant de plus en plus sur les questions d'équité en santé. Il a eu le privilège et la passion durable d'apprendre et de travailler auprès de communautés autochtones.
Benita Cohen
Benita Cohen, inf. aut., M.Sc., Ph.D.
Benita est professeure agrégée en sciences infirmières à l'Université du Manitoba, où elle guide les étudiantes et étudiants pour en faire des champions de l'équité en santé. Entre autres projets de recherche, elle a exploré le rôle du personnel infirmier de santé publique dans la lutte contre la pauvreté des enfants et des familles; mené une analyse de l'équité de la politique canadienne de lutte contre le tabagisme; mené une évaluation de l'impact sur l'équité en matière de santé d'un programme provincial sur le rôle parental; élaboré un cadre conceptuel de la capacité organisationnelle pour agir sur l'équité en santé publique; et mené une revue systématique du rôle de la santé publique dans la défense de l'équité en santé. Benita a reçu en 2013 le prix d'excellence des Infirmières et infirmiers en santé communautaire du Canada pour sa contribution au domaine de la santé publique et communautaire. En tant qu'administratrice de l'ACSP, elle travaillera à renforcer les capacités du système de santé publique pour promouvoir l'équité en santé et la justice sociale.
Katie-Sue Derejko
Katie-Sue Derejko, MSP, M.A., PGP
Katie-Sue travaille au gouvernement des Territoires du Nord-Ouest, où elle gère un programme intersectoriel d’instauration de changements systémiques par la détection des inégalités structurelles qui ont des effets négatifs sur les déterminants du bien-être des plus vulnérables. Avant cela, elle était analyste principale des politiques de santé publique à l’Assemblée des Premières nations. Elle a aussi fait de la recherche sur les politiques de « logement d’abord » et de rétablissement en santé mentale à New York. Elle est titulaire d’une maîtrise en santé publique de l’Université de New York avec spécialisation en leadership en santé mondiale et d’une maîtrise ès arts de l’Université McMaster avec spécialisation en politiques de santé autochtone. Elle a acquis une vaste expérience en santé mondiale au sein d’organisations non gouvernementales et dans le secteur privé. Elle est cofondatrice de la société Katrime Integrated Health.
Caitlin Johnston
Caitlin Johnston, B.A., M. Sc.-SPP
Caitlin est gestionnaire de programmes à l’hôpital pour femmes de la Colombie-Britannique (BC Women’s Hospital and Health Centre). Elle gère un service aux victimes d’agressions sexuelles, un programme de contraception provincial gratuit, la clinique VIH Oak Tree, les services aux nouveaux arrivants et les services de soins de première ligne. Elle mène plusieurs projets de service et de recherche de proximité au Canada et à l’étranger. Elle est cofondatrice de l’U-Tena Arts and Education Society (U-Tena), constituée en personne morale au Kenya et au Canada. U-Tena fait appel à l’art pour faire de la sensibilisation à la santé sexuelle et génésique dans des communautés faiblement alphabétisées. Caitlin est aussi chercheure en chef d’une étude de proximité portant sur l’influence du public sur la divulgation des agressions sexuelles par les survivantes.
Donika Jones
Donika Jones, MSP, B.Sc., B.A.
Donika est spécialiste en promotion de la santé au ministère de la Santé du gouvernement du Nunavut, où elle pilote le dossier des maladies chroniques sur le territoire. Elle travaille aussi en concertation avec les acteurs gouvernementaux et non gouvernementaux à l’élaboration et au soutien d’initiatives de réduction des méfaits de l’alcool et de dépistage du cancer. Elle s’intéresse à l’équité en santé, à la justice sociale et à l’accessibilité des systèmes de santé et s’emploie à mieux comprendre les points d’intersection et d’interconnexion de ces disciplines. Donika est bénévole pour la Nunavut Black History Society. En 2017, elle a reçu le prix de distinction du gouverneur-général de la Jamaïque pour son bénévolat et son travail au sein de la diaspora jamaïcaine.
Nancy Laliberte
Nancy Laliberté, Ph. D. (c), MSP
Tansi, je suis Crie/Métisse originaire de la région de Beaver River dans les Prairies et je vis actuellement sur le territoire autochtone traditionnel des Chippewas de la Première Nation Rama. J’ai fait de la recherche sur l’itinérance, la santé mentale, la consommation abusive de substances et les traitements de substitution aux opioïdes dans le quartier Downtown Eastside (DTES) de Vancouver pendant plus de 20 ans. C’est là que j’ai été initiée à la réduction des méfaits, aux droits des Autochtones et à la justice sociale. Les gens remarquables du DTES ont fait partie intégrante de mon éducation en partageant généreusement des enseignements avec moi. Je travaille en ce moment comme consultante en santé autochtone. J’ai obtenu une maîtrise en santé publique en 2012 à l’École de santé publique et des populations (ESPP) de l’Université de la Colombie-Britannique. Je consacre la majeure partie de mon temps à un projet de bien-être des jeunes autochtones (The’ye’lh Smun’eem Indigenous Youth Wellness Project) dans le cadre de ma cinquième année d’études au programme de doctorat de l’ESPP.
Sume Ndumbe-Eyoh
Sume Ndumbe-Eyoh, B. Sc. (Sp.), M. Sc. S.
Je vis et je travaille sur le territoire autochtone traditionnel et ancestral des Mississaugas de la New Credit. En tant que spécialiste principale de l’application des connaissances au Centre de collaboration nationale des déterminants de la santé, je mène des initiatives axées sur les pratiques de santé publique liées à l’équité en santé et aux déterminants sociaux de la santé, en partenariat avec des acteurs de tout le Canada. J’ai travaillé pour des organismes régionaux, provinciaux et internationaux dans les dossiers du VIH et du sida, de la lutte antitabac, du changement organisationnel orienté sur l’équité et des droits des femmes. J’ai joué un rôle consultatif au sein de groupes de travail et de comités animés par l’Agence de la santé publique du Canada, l’Institut canadien d’information sur la santé et plusieurs autres. En tant qu’ancienne membre du conseil d’administration du Health Equity Council (Ontario), j’ai joué un rôle d’animation et éclairé des initiatives d’équité en santé dans le contexte ontarien. Je détiens une maîtrise en promotion de la santé et en santé mondiale de l’Université de Toronto et je m’intéresse aux moyens d’éclairer les démarches de santé publique par les perspectives critiques des sciences sociales.
Manasi Parikh
Manasi Parikh, B.Sc.S.
Manasi est étudiante de première année en médecine à l’Université McMaster et titulaire d’un baccalauréat en sciences de la santé avec spécialisation en santé mondiale de la même université. Elle a fondé l’association pour la santé publique de McMaster et veut avant tout dialoguer avec les étudiants et les jeunes professionnels de la santé publique. Elle est aussi à la tête d’un groupe de travail sur la technologie en santé publique. Manasi a siégé au panel du « dialogue mondial sur le leadership » au Congrès mondial en santé publique de l’an dernier, où elle a parlé de son travail de mobilisation des étudiants et des jeunes professionnels de la santé publique au Canada. Elle a aussi été invitée à assister à la conférence « Women Leaders in Global Health » à l’Université Stanford et a présenté son travail de recherche au Congrès mondial en santé publique, à Santé publique 2017 et au congrès annuel de l’American Public Health Association (2017). Elle s’intéresse à la technologie en santé publique, à la mobilisation des étudiants de la santé publique, à l’amélioration de l’accès aux soins de santé et à l’évaluation des systèmes et des politiques de santé. Dans ses temps libres, elle aime faire de la randonnée et explorer de nouvelles pistes cyclables.
Vamini Selvanandan
Vamini Selvanandan, M.D., MSP, CCMF
Vamini est médecin de famille et a de l’expérience en soins primaires, en médecine d’urgence et en santé des femmes au Canada et dans le monde en développement. Elle a exercé la médecine dans plusieurs communautés rurales, éloignées et autochtones du Canada. Son bagage universitaire comprend un doctorat en médecine de l’Université de Toronto, une formation en médecine familiale acquise à l’Université d’Ottawa et une maîtrise en santé publique (promotion de la santé) à l’Université de l’Alberta (en cours). Elle a contribué à des projets de promotion de la santé sexuelle en Alberta et d’amélioration de l’accès aux programmes de dépistage du cancer en zone rurale en Afrique et en Amérique centrale et travaille actuellement sur les blessures en milieu de travail et la discrimination subies par les travailleurs immigrants. Elle siège au conseil d’administration du réseau Bow Valley Primary Care Network et au comité de la santé du partenariat Bow Valley Immigration Partnership.
Julie Stratton
Julie Stratton, B. Sc., M. Sc. S.
Julie est actuellement gestionnaire de l’évaluation de la santé des populations au Bureau de santé de la région de Peel. Titulaire d’une maîtrise ès sciences de la santé en épidémiologie et d’un baccalauréat ès sciences en santé environnementale, elle a plus de 20 ans d’expérience à titre d’inspectrice en santé publique et d’épidémiologiste. Elle a également effectué un stage FORCES (Formation en utilisation de la recherche pour cadres qui exercent dans la santé) à la Fondation canadienne pour l’amélioration des services de santé; ce stage visait à perfectionner les compétences d’utilisation des données sanitaires des effectifs de la santé publique, particulièrement dans les domaines de l’évaluation, de l’analyse et des sciences de la santé publique. Elle a été trésorière, vice-présidente et présidente de l’Association of Public Health Epidemiologists in Ontario. Ses intérêts et ses champs de compétence englobent les méthodes épidémiologiques et l’utilisation des données sur l’état de santé pour éclairer la pensée stratégique et la planification.
Ingrid Tyler
Ingrid Tyler M.D., CCMF, M.Sc.S., M.Ed., FRCPC
Dre Ingrid Tyler est médecin-hygiéniste de l’autorité sanitaire de Fraser, en Colombie-Britannique, et directrice médicale du programme de mieux-être en santé publique et des populations. À ce titre, elle travaille directement avec les communautés et les municipalités sur toute la gamme des pratiques en santé publique; elle encadre les programmes des « communautés en santé » et des « écoles en santé » et soutient la stratégie et la coordination des initiatives sur les modes de vie sains dans les domaines du bien-être mental, de l’activité physique, de l’alimentation saine et du tabagisme. Dernièrement, elle a occupé par intérim le poste de directrice médicale des maladies transmissibles et du programme de réduction des méfaits aux premiers stades de la réponse d’urgence aux surdoses d’opioïdes. Avant l’autorité sanitaire de Fraser, elle a travaillé pour Santé publique Ontario dans l’équipe de la Promotion de la santé, de la prévention des maladies chroniques et des traumatismes.